Atelier de formation sur le suivi des zones humides à Dubaï du 5 au 9 novembre 2017

Le Département de la Conservation des Ressources Naturelles de la Municipalité de Dubaï, en collaboration avec la Tour du Valat et le projet Horizon-2020 SWOS (Satellite-based Wetland Observation Service), ont organisé un atelier de formation de cinq jours sur le suivi des zones humides à Dubaï du 5 au 9 novembre 2017. Environ 60 experts ont pu participer à cet atelier, venant essentiellement des émirats Arabes Unis (UAE) mais aussi d’autres pays du golfe et travaillant dans les domaines liés à la gestion des zones humides (ZH) et/ou la télédétection, au sein d’organisations gouvernementales et institutionnelles, du monde académique et de la recherche ou encore du secteur privé.

L’objectif principal de la formation était de renforcer les capacités des participants en termes de développement et de mise en œuvre de programmes de suivi des ZH.

Durant l’atelier, les participants ont pu se familiariser avec le type de questions généralement soulevées lors de la mise en place de programmes de suivi des ZH, ainsi qu’avec certains outils, basés sur les techniques d’observation de la Terre, pour le suivi de l’état et des tendances de ces milieux. Cette prise en main s’est faite à travers l’étude d’un cas concret, celui du sanctuaire naturel de Ras Al Khor (ZH d’importance internationale et premier site Ramsar aux UAE), où une visite terrain a été organisée, ce qui a permis aux participants d’apprendre à identifier les spécificités écologiques du site et comment mieux les lier aux outils de suivi appris lors de la formation. De plus, à la fin de l’atelier, une session spécialement dédiée aux outils d’observation de la Terre a été organisée, offrant ainsi la possibilité aux participants d’apprendre à manipuler le tout nouveau logiciel de cartographie des ZH à partir des images satellites, développé dans le cadre du projet SWOS.

En 2007, Dubaï fut le premier émirat à inscrire une ZH de ce pays sur la liste Ramsar. Aujourd’hui, les UAE comptent le plus grand nombre de ZH labélisées parmi les pays arabes d’Asie de l’Ouest, avec sept sites répartis entre cinq émirats (parmi lesquels quatre font l’objet de suivi par imagerie satellitale avec les outils en cours de développement dans le cadre du projet SWOS et l’ensemble des cartes et des indicateurs produits seront intégrés dans le géo-portail SWOS).

Aux UAE, les écosystèmes humides relèvent d’une grande importance s’agissant de la gestion des ressources naturelles. Dans ce contexte, Dubaï participe à ces efforts de conservation à l’échelle locale, mais aussi globale avec l’organisation et l’accueil de la prochaine COP13 de la Convention de Ramsar qui se tiendra dans la ville de Dubaï en octobre 2018.

Dix ans après avoir désigné la première ZH d’importance internationale à Dubaï, de nombreux efforts sont actuellement entrepris afin de mettre en place des plans de gestion et des programmes de suivi efficaces et de maintenir, ainsi, les spécificités écologiques des différentes ZH et des services écosystémiques qu’elles fournissent.